Les  chapiteaux sculptés

(église de Plaisance du Gers)

 

    L'église de l'Immaculée-Conception de Plaisance du Gers est un édifice néogothique construit sous le Second EmpireSa nef longue de 25 m, large de 9 m  et haute de 16 m comporte cinq travées.  Huit piliers soutiennent les croisées d'ogives. Tous comportent des sculptures de grande qualité exécutées  dans la dernière décennie du XIXème siècle soit plus de vingt ans après l'achèvement du clocher.

La nef église de Plaisance du Gers

  Les piliers sont numérotées de 1 à 8, le chevet est situé au sud c'est à dire en haut sur les images ci-contre et le porche situé au nord  se situe en bas.

Si l'on pénètre dans l'église par le porche puis la porte latérale (bénitier), le premier pilier rencontré est le pilier n°1. Le sens de la visite se fait ensuite suivant le sens horaire.


 

Pilier n°1 : les vertus théologales

   Un doux et accueillant visage féminin accueille et invite les fidèles à vivre en relation avec Dieu. Les vertus théologales sont au nombre de trois : la foi représentée ici par un visage aux yeux bandés se laissant guider, l'espérance symbolisée par l'ancre marine et la charité par le coeur transpercé par le glaive.

 

Pilier n°2 : les anges

 

Pilier n°3 : les patriarches

  Les sept premiers visages sculptés  représenteraient selon la tradition orale des notables de Plaisance comme il était de coutume dans les églises médiévales. 

Le dernier visage est certainement celui de Moïse avec les cornes matérialisant des rayons de lumière.

 

Pilier n°4 : celui de la chaire

Sont représentés ici les parents de la Vierge Marie : Saint Joachim et Sainte Anne.

 

Pilier n°5 : les évangélistes

Les symboles des évangélistes avec l'homme pour Matthieu, le taureau pour Luc, le lion pour Marc et l'aigle pour Jean.

 

Pilier n°6 : les hommes d'églises

La tiare du pape, la mitre de l'évêque et les deux prêtres bâtisseurs, abbés Palanque et Daran.

 

Pilier n°7 : les objets rituels liés au Christ

L'agneau de Dieu symbole du Christ, l'ostensoir, le calice et le ciboire.

 

Pilier n°8 : les vertus cardinales

La tempérance, la justice, la prudence et le courage.

 Tous les chapiteaux de l'église sont sculptés, aussi bien ceux supportant les croisées d'ogives en partie supérieure de la nef que ceux des latéraux. Les chapiteaux de la salle haute du clocher sont magnifiques.

Ce riche décor sculpté, méconnu, réalisé  relativement récemment (1890-1900) mérite une attention particulière. La tradition orale rapporte que ces sculptures auraient été réalisées par un certain M.  Bau. Antonin Bau, sculpteur sur pierre âgé d'environ 70 ans est bien présent à Plaisance en 1901. Lui doit-on la totalité de ce travail? Avait-il un atelier?

Un ange musicien au violon dans la salle haute du clocher