Dernière mise à jour le 29 octobre 2019 : l'angelot sculpté de Sainte-Quitterie par Alain Lagors

La Rivière-Basse en Gascogne armagnac  gers hautes-pyrénées

Bienvenue au coeur de la Gascogne aux confins de l'Armagnac, de l'Astarac, du Béarn et de la Bigorre


Trois vallées, deux rivières et un fleuve, la Rivière-Basse comprend : la basse vallée du Bouès (au nord de la Via Tolosana) , la basse vallée de l'Arros en continuant par la moyenne vallée de l'Adour jusqu'à la confluence d'Izotges.

Plaisance du Gers sur l'Arros, Marciac sur le Bouès, Castelnau Rivière-Basse et Maubourguet sur l'Adour sont les bourgs principaux.

Le point culminant est situé sur les hauteurs de Sombrun (290 m) et le point le plus bas à Izotges (115 m) au confluent de l'Arros et de l'Adour.


 La Rivière-Basse, à cheval sur deux départements, le Gers et les Hautes-Pyrénées est peu densément peuplée, 10 750 hab pour 286 km2 soit 37 hab/km2 (30 hab/km2 pour le  Gers et  51 hab/km2 pour les Hautes Pyrénées) comparé à la France : 101 hab/km2.

C'est un territoire diversifié géographiquement; de la plaine agricole au bocage des collines; du sable argilo-limoneux de la plaine de l'Adour aux boulbènes de l'Arros et du Bouès; des ripisylves  aux petites forêts sommitales.

C'est là que l'Adour se transforme en fleuve et voit multiplier son débit par trois avec les apports successifs de l'Echez et du Louet sur la rive gauche, de l'Estéous et de l'Arros sur la rive droite.

 Historiquement la Rivière-Basse, située aux limites de plusieurs comtés rivaux, est marquée par  une forte instabilité (alternativement siège de conflits entre les Comtés d'Armagnac, de Pardiac (Astarac), de Bigorre et du Béarn).

 Enfin, côté patrimoine et traditions, la Rivière-Basse est le trait d'union entre l'influence landaise jusqu'à Riscle et bigourdane au sud de Maubourguet.