L'école laïque "Pasteur"

 

     Créée suite aux lois Ferry de 1882 rendant l'école obligatoire pour tous les enfants de 6 à 13 ans, l'école laïque Pasteur voit le jour en 1885 dans les locaux de l'ancien hôpital médiéval de la ville. Durant les vingt années précédentes, c'est l'école des Frères des Ecoles Chrétiennes qui occupait le vieil hospice. La municipalité républicaine dirigée alors par le Dr Maur décida de déplacer l'école libre de garçons rue Armagnac route de Tasque pour laisser place à la nouvelle école communale laïque, rue Sainte-Quitterie.

Aujourd'hui, cette école primaire n'existe plus. Les garçons ont déménagé en 1962 pour rejoindre l'école des filles transformée alors en école mixte. C'est le collège Pasteur qui occupe maintenant les lieux.

 

 

       Sur le cliché ci-dessus, datant du début du XXème siècle, on peut observer le bâtiment historique qui est conservé de nos jours mais qui n'accueille plus de salles de classe. Le portail de l'époque faisait face à celui du cimetière de la rue Sainte-Quitterie. La façade est orienté Est, l'aile Sud donc à gauche sur la photo abritait l'appartement de fonction du directeur de l'école et l'aile Nord (à droite), celui de l'adjoint.

L'évolution architecturale de 1890 à 1950

    Il semble qu'au tout début, les enfants occupaient une ou deux salles du bâtiment historique mais très vite dans les années 1890 la municipalité procéda à la création de deux classes vers l'ouest dans la partie déjà existante à l'arrière du bâtiment (qui jouxte la rue des Pyrénées, voir ci-contre). Ces deux nouvelles classes permirent aux élèves et aux instituteurs de travailler dans de meilleures conditions, les anciennes salles étant peu chaleureuses et sombres.

Parallèlement à l'école, s'est développé un cours complémentaire de garçons qui accueillait les meilleurs élèves après le certificat d'études.


  La municipalité, face  au nombre croissant d'élèves, construisit dans la foulée deux nouvelles salles de classe, dédiées au cours complémentaire, le long de la rue des Pyrénées CC1 et CC2 (voir ci-contre).

Les élèves de ce cours complémentaire provenaient de Plaisance et des alentours au début puis de toute la Rivière-Basse. La grande renommée de l'établissement attira de plus en plus d'adolescents jusqu'à la création des collèges d'Aignan, Riscle et Marciac au début des années 1960.


Ci-contre, un plan de l'école telle qu'elle fut pendant plus d'un demi-siècle, des dernières années du XIXème au milieu du XXème.

Au tout début des années 1950, quatre classes très lumineuses furent construites entre le jardin et le pré pour accueillir les élèves du cours complémentaire toujours plus nombreux. Ce bâtiment achevé en 1953 n'existe plus aujourd'hui, il a malheureusement été démoli lors de la dernière restructuration du collège en 2011.


 Maîtres et élèves ...

Les directeurs successifs* de l'école furent :

  1. M. Jean-Pierre Laclaverie de 1885 à 1895,
  2. M. Jean-Marie Hugon de 1895 à 1899,
  3. M. Edmond Aubas de 1899 à 1923,
  4. M. Valery Laclaverie (1880-1959) directeur de 1923 à 1935,
  5. M. Louis Brun (1901-1979) né à Plaisance, ancien élève de l'école et du cours complémentaire,  directeur de 1935 à 1960 (voir photo ci-contre).

M. Brun vers 1944


*Source : Histoire du Cours Complémentaire de Plaisance du Gers Jacques Latu et Alain Lagors (mai 1995)

   

Les garçons du cours enfantin ou classe enfantine (5-6 ans) étaient scolarisés à l'école des filles. Ils rejoignaient l'école Pasteur au cours élémentaire.

 

Ci-contre, les élèves du Cours Elémentaire à l'école Pasteur de Plaisance en 1920 avec Mme Plandé.

Archives  de Mme Henriette Léonard-Dartigaux Vve Lemoine


  Ci-dessous, une magnifique photo de l'ensemble des élèves de l'école et du cours complémentaire en 1923 avec M. Joseph Bénac (1892-1967), directeur adjoint. La photo est prise devant la porte d'entrée de la façade principale qui faisait face à la cour et au portail donnant sur la rue Sainte-Quitterie.

Ecole élémentaire Pasteur Plaisance du Gers 1923

Archives  de Mme Henriette Léonard-Dartigaux Vve Lemoine

Archives  de Mme Henriette Léonard-Dartigaux Vve Lemoine

Ci-contre, les coulisses d'une représentation théâtrale lors de la fête de l'école fin juillet 1925.

La fête de fin d'année scolaire coïncidait avec la distribution des prix. Mme Marie Laclaverie (1880-1966) née Loumagne, directrice adjointe et épouse du directeur était l'organisatrice en chef et les répétitions (danses, ballets,...) avaient lieu jusqu'à la veille du 14 juillet.

On perçoit bien la scène à droite et le décor au second plan dressés entre les deux ailes du bâtiment principal en "U" face à la cour et au public.


A l'occasion de la fête de fin d'année, les filles de l'école primaire rejoignaient l'école Pasteur pour présenter  elles aussi chants et danses sous la houlette de Mme Laffargue (Adolphine), directrice de l'école des filles et soeur de Mme Laclaverie.