Le Moulin Seigneurial

de Plaisance du Gers (XVème siècle)

  C'est le  plus vieux moulin de Plaisance. Moulin seigneurial de la bastide, il est construit par l'abbé Pierre II de Montus de La Case Dieu vers 1462 ; on y accédait par la rue longue, actuellement rue Sainte Quitterie. Il était composé à l'origine de deux meules pour le grain et d'un batan (foulon) pour le textile. Le canal qui dérive les eaux de l'Arros a une longueur de 1200 m.

 

  Ci-dessous, un plan de situation du moulin et du canal à Plaisance. 

       

    Racheté par la famille Saint-Pierre Lespéret (1786), l'activité de laine et tissus est par la suite déplacée  vers le  second moulin, "le Foulon" construit sous le premier Empire.

 

La famille Rosapelly achète par la suite ces deux moulins (1864). Un nouvel agrandissement vers l'est est effectué (voir partie en bois sur la photo ci-contre).

La famille Tomat est propriétaire en 2016.

 

De tout temps, ce moulin fut principalement dévolu à la meunerie et ceci jusqu'aux années 1950. On peut constater, ci-dessous, sur le cadastre napoléonien de 1826 que le moulin conserve ses deux meules mais certainement aussi une scierie au couchant qui est venue remplacer le vieux foulon sous le premier Empire.

A droite, le moulin au début du XXème siècle, propriété Rosapelly à l'époque (Cliché Henri Bonnafont).

Ci-dessous, la rue du Moulin perpendiculaire aux rues Sainte-Quitterie et des Pyrénées.

Rue de Moulin Plaisance du Gers
Moulin Vieux Plaisance du Gers

 

    Le moulin originel a subi de nombreuses transformations et des agrandissements depuis le XVème siècle comme on peut le voir ci-dessous sur la façade Sud. On peut noter que le pignon saillant central en toiture a disparu et que la partie en bois a été remplacée par un bâtiment plus imposant en maçonnerie. On peut noter la construction dans les années 1950 d'un imposant silo de stockage à proximité.

 

Moulin Rosapelly, Saint-Pierre Lesperet, Tomat, Rousset, Plaisance du Gers

Mais on peut encore discerner dans la partie basse et centrale, des éléments d'origines comme la porte et plus particulièrement sa belle clé de voûte qui contenait une vierge sculptée, aujourd'hui disparue.

On peut noter que les claveaux ont été certainement retaillés pour faciliter le passage et gagner en hauteur (voir photo ci-dessous).

 

Moulin de Plaisance du Gers, Rousset, Rosapelly, seigneurial, Tomat.