Le Château de Lasserrade (Gers)

Monument inscrit MH depuis le 8 août 2013

 

  Le château de Lasserade, de style Louis XV, a été construit  entre 1837 et 1840 sous la Monarchie de Juillet à l'emplacement du vieux château médiéval par Théodore de Laterrade. Il était le neveu du général Jean-Jacques de Laterrade (du quartier "Les Contes" à Plaisance du Gers). Il est décédé en son château le 14 septembre 1858.

 

Acte de décès de Théodore de Laterrade :

Théodore de Laterrade, lassérade

   L'an mille huit cent cinquante huit, le quatorze septembre à cinq heures du soir devant nous Jean-Pierre Lafitte, Maire de la commune de Lasserrade canton de Plaisance Gers sont comparus les sieurs Joseph Saint-Lannes âgé de quarante cinq ans et de Pierre Capmartin âgé de cinquante ans propriétaires domiciliés à Lasserrade lesquels nous ont déclaré qu'aujourd'hui à trois heures du soir est décédé dans son château sis à Lasserrade, Monsieur De Laterrade Théodore rentier âgé de soixante ans veuf de Dame Elisabeth de Castelmaure. De quoi nous avons dressé acte que nous avons signé avec les témoins après que lecture leur en a été faite.

 

Un bourg castral à l'origine ?

Lasserrade, lassérade, bourg castral, serignac

Ce site de La Serrada était probablement un castelnau. Les vestiges des fossés et le château tels qu'ils apparaissent sur le cadastre napoléonien de 1826 semblent attester la présence d'un bourg castral*.

Au Moyen Age, les seigneurs de La Serrada étaient descendants de Gaillard de Lupé, un des abbés de la Case Dieu, a qui le Comte Jean III d'Armagnac avait cédé le territoire en 1390. A partir de 1573, ce qu'il reste du castelnau à savoir le château, voit passer plusieurs familles  dont les De Mont. En 1634, sous le règne de Louis XIII, c'est la famille De Sérignac qui est propriétaire jusqu'à la vente du domaine en 1799 par Louis Antoine de Sérignac à Etienne de Laterrade (1760-1829), père de Théodore.

 *source:  BSAG.  Un village disparu, un castelnau méconnu : Lasserrade par A. Lagors et J.M. Laclaverie 2002.

 

En 1902, à la mort de Léon de Laterrade (1833-1902) fils de Théodore, le château est mis en vente. Il est acheté en 1903 par une enfant du pays, Louise Bonnafont épouse Ecomard.

 

 

Une grande dynastie plaisantine

  

  Louise Bonnafont (1865-1923) est la descendante de grandes familles plaisantines puisque son grand-père paternel était Jean-Baptiste Bonnafont (1775-1850), maître tanneur et que ses grands-parents maternels n'étaient autre que Jean-Baptiste Vacquier (1801-1881), marchand drapier à Plaisance  et Angélique Sixte Rosapelly (1817-1902), elle même fille du maître teinturier Jean Rosapelly (1781-1850).

La tradition et le savoir faire de ses ancêtres en matière d'industrie et de commerce textile vont permettre à Louise et à son époux Gaston Ecomard (1854-1928), lui même fils de chapelier à Nantes, de créer la Société Parisienne de Mode (S.P.M.) qui sera à l'origine de leur fortune.

 

Jean-François, Pascal Bonnafont  (1813-1885) de Plaisance a épousé Lucile Vacquier (1838-1906), Plaisantine elle aussi,  le 25 novembre 1862 à Plaisance. Pascal était militaire de carrière en retraite à Nantes. Ils étaient les parents de Louise Bonnafont.

 

Lucile Vacquier était l'arrière petite fille du Maître Chirurgien Dominique Vacquier (1716-1788) de Saint-Aunix Lengros.

 

    De nombreuses photographies de Plaisance parues notamment sous forme de cartes postales ont été prises au début du XXème siècle par Henri Bonnafont (1875-1918), frère cadet de Louise. Est-ce lui qui a pris le cliché ci-dessus et est-ce Louise que l'on voit sur le perron du château en haut des escaliers?

 

 Henri Bonnafont vers 1900 (Fonds d'archives Drioux-Labadie)

Henri Bonnafont Plaisance du Gers

L'immigration vendéenne...

 

Louise et Gaston Ecomard ont acheté le Château mais aussi ses nombreuses métairies ainsi que d'autres biens immobiliers.

Manquant de main d'oeuvre, Gaston Ecomard, originaire de Sainte-Pazanne, commune de Loire-Inférieure (Loire-Atlantique aujourd'hui) limitrophe de La Vendée, fit appel à des familles qui ne trouvaient pas de travail sur place. C'est ainsi que de nombreux vendéens s'installèrent à Lasserrade et dans les environs peu après 1903 et jusque dans les années 1920.

 

 

   Ci dessous, le château et son sobre et magnifique parc de 2 ha, aujourd'hui propriété de la famille De Mentque descendante de Louise Bonnafont et de Gaston Ecomard.

Le château de Lasserrade Théodore de Laterrade gers rivière-basse

Ci-dessous le château tel qu'il apparaît sur le cadastre actuel et une photo satellite de 2013

Château de Lasserrade
Photo satellite château de Lassérade Lasserrade